ISS Africa
Home / Publications / Policy Briefs / Regler la crise autour des minerais du conflit Dans La region des grands lacs
Regler la crise autour des minerais du conflit Dans La region des grands lacs
14 September 2012

L’année 2011 a annoncé la convergence de nombreuses initiatives ayant toutes pour objectif de limiter le financement du conflit dans la Région des Grands Lacs à travers l’exploitation illégale de minerais.

L’effet combiné en cherchant à se conformer à la multitude de procédés, a eu des implications importantes aux niveaux national, régional et international en changeant la dynamique de l’exploitation des minerais dans la région de manière à la fois positive et négative.

L’impact positif s’est illustré dans l’immense contribution des initiatives, qui s’est traduite par une prise de conscience plus élevée du rôle des minerais exploités illégalement dans le financement du conflit dans la région et le besoin de voir les différentes parties prenantes assumer leurs responsabilités en matière d’approvisionnement et de commerce des minerais, de manière à ne pas alimenter l’insécurité par inadvertance.

En revanche, cette plus grande prise de conscience a mené à l’étiquetage des minerais provenant de la région, en particulier de minerais tels que l’or, l’étain, le tantale et le tungstène, considérés comme minerais potentiels de conflit.  

Bien que cela ait joué un rôle important dans l’augmentation des efforts visant à  réduire le financement de conflit à travers l’exploitation de minerais, l’étiquette ‘minerai de conflits’ associée à la région, a entrainé une interruption dans la demande en minerais provenant des Grands Lacs, la fermeture de certaines entreprises impliquées dans l’achat et l’exploitation des minerais, la perte d’emploi et une diminution du revenu au sein de l’économie locale, et à terme, menace de renforcer négativement la crise créée par les divers conflits dans la région si rien n’est fait pour endiguer la tendance des conséquences  imprévues.

Dans un tel contexte, l’objectif de cette note de synthèse est de fournir un cadre pour réagir aux conséquences imprévues des initiatives qui existent dans la Région des Grands Lacs. Il présente les zones d’impact immédiat de ces initiatives, leur impact global sur les tendances d’insécurité dans la région et les différentes manières de traiter la question à court ou moyen terme.    

Auteurs: Nyambura Githaiga et Andrews Atta-Asamoah

Le travail de l'ISS est rendu possible avec l'appui des partenaires principaux suivants: les gouvernements de la Norvège, la Suède, l'Australie et le Danemark.
?>