ISS Africa
Home / Publications / Monographs / Carbon trading in Africa: A critical review
Carbon trading in Africa: A critical review
30 November 2011

Africa is marginal to the carbon market, and the carbon market has been irrelevant to the continent’s efforts to tackle climate change – Oscar Reyes, Carbon Trade Watch This monograph presents a critical review of carbon trading in Africa. It  comprises a compendium of essays by an expert group of authors, each analysing key issues from a corruption and governance perspective. The chapters include a discussion on the context of and trends in the carbon market in Africa, offset projects in Uganda, Ethiopia and South Africa, carbon finance and regulation. The authors explore issues around transparency and accountability, and examine the integrity of systems and processes aimed at achieving professed goals of climate change mitigation and sustainable development. While deficits in transparency and accountability do not necessarily constitute corruption, they are nevertheless seen as cause for concern as they provide opportunities for corrupt activities to take place. In general, corruption is approached in a nuanced way because carbon trading provides new and different ways of profiting illegitimately at the expense of a deteriorating climate. For this reason, the study adopts a broad definition of corruption, sometimes using it to indicate a particular or singular abuse, and sometimes to refer to systemic challenges. 

_________________________ 

L’Afrique reste en marge du marché du carbone, et le marché du carbone reste sans effet dans les efforts faits par le continent pour s’attaquer au changement climatique – Oscar Reyes, Carbon Trade Watch Cette monographie présente une revue critique du commerce du carbone en Afrique. Elle comprend un ensemble d’essais rédigés par un groupe expert d’auteurs, où chacun analyse des questions clés du point de vue de la corruption et de la gouvernance. Ces chapitresincluent une discussion sur le contexte et les tendances du marché du carbone en Afrique, les projets de compensation en Ouganda, Ethiopie, et Afrique du Sud, le financement du carbone et sa réglementation. Les auteurs explorent les problèmes liés à la transparence et à la responsabilité, et examinent l’intégrité des systèmes et des processus visant à réaliser les objectifs mis en avant d’atténuation du changement climatique et de développement durable. Même si les écarts quant à la transparence et à la responsabilité ne signifient pas forcément qu’il y ait corruption, ils donnent, néanmoins de bonnes raisons de s’inquiéter, car ils ouvrent la porte à des activités de corruption. La corruption est généralement traitée de façon nuancée, car le commerce du carbone fournit de nouvelles manières, différentes, de réaliser des profits illégitimes aux dépens du climat qui continue à se détériorer. C’est pour cette raison qu’une définition large de la corruption a été adoptée dans cette étude, pouvant parfois faire référence à un abus particulier et unique, et parfois à des défis propres au système.

Edited by: Trusha Reddy

This publication was made possible by general Institute funding provided by the governments of Denmark, the Netherlands, Norway and Sweden.
?>