ISS Africa
Home / ISS Spotlight / Timely analysis at the AU summit informs peace and security decisions
Timely analysis at the AU summit informs peace and security decisions
17 February 2016

Pour la version française, cliquez ici

The 26th African Union (AU) summit took place Addis Ababa last month amid growing crises on the continent. Behind closed doors, members of the AU and its Peace and Security Council (PSC) deliberated on tough issues and made difficult decisions. 

The Institute Security Studies (ISS) was at the summit, providing authoritative analysis on key issues on the AU’s agenda. ‘Our aim at this year’s summit was to give our stakeholders, including AU policy makers, the information they needed to support informed decisions’, says Stephanie Wolters, Head of the Conflict Prevention and Risk Analysis division at the ISS. 

‘From briefing high-level envoys on the latest situation in the Great Lakes region, to hosting a side event on developments in Burundi and the PSC elections, ISS was able to identify trends and communicate these in an accessible way’. In support of this year’s AU summit theme, two cutting-edge reports on army wives and women on the frontline in eastern Democratic Republic of Congo were launched on the margins of the summit.

The ISS' coordinated engagement at the AU summit reflects its new strategy
Tweet this

ISS country experts shared on-the-ground experiences to inform state representatives, donor partners, the media and international organisations of developments in Africa’s crisis hotspots, notably Burundi. This engagement included three side events, several one-on-one briefings, over 20 media interviews and more than a dozen topical articles published daily during the summit by ISS Today and the ISS’ PSC Report. Run from the ISS Addis Ababa office, the PSC Report is the only initiative of its kind that provides in-depth analysis of the PSC’s work on a weekly basis.

ISS analysis on peace and security issues discussed at the AU summit is in demand. In addition to briefings provided in Addis Ababa, the social media campaign run during the summit resulted in a 45% higher growth in ISS Twitter followers than the average monthly growth rate. ISS analysis distributed via Twitter recorded more than 111 000 views, with dynamic social media features like infographics and social cards contributing to this success. Articles published by PSC Report recorded above average views during the summit.

The timely research and credible analysis provided by ISS experts informs decision makers and encourages better policy development. The ISS’ coordinated engagement at the AU summit reflects its new strategy – to be at the forefront of efforts to understand and resolve African and global human security challenges.

For more information, contact:

Amelia Broodryk, ISS: +27 82 855 5407, abroodryk@issafrica.org

______________________________

Une analyse opportune au sommet de l’Union africaine éclaire les décisions relatives à la paix et la sécurité

Le 26e Sommet de l’Union africaine (UA) s’est déroulé à Addis-Abeba le mois dernier dans un contexte de crise croissante sur le continent. Les membres de l’UA et le Conseil de paix et de sécurité (CPS) ont délibéré à huis clos sur des questions complexes et pris des décisions difficiles. 

L’Institut d’études de sécurité (ISS) était présent au sommet et a fourni des analyses qui ont fait autorité sur des questions essentielles à l'agenda de l'UA. « Notre objectif lors du sommet de cette année était de donner à nos parties prenantes, décideurs politiques inclus, les informations nécessaires pour appuyer des décisions éclairées », déclare Stephanie Wolters, directrice de la Division prévention des conflits et analyses des risques de l’ISS. 

L’engagement coordonné de l'ISS au sommet de l'UA reflète sa nouvelle stratégie

« Des informations les plus récentes procurées aux envoyés de haut rang sur la situation dans la région des Grands Lacs à l’organisation d’événements parallèles sur les développements au Burundi et les élections du CPS, l’ISS a été capable d’identifier les tendances et de les communiquer de manière accessible ». À l’appui du thème du sommet de l’UA de cette année, deux rapports de pointe traitant des questions des épouses de militaires et des femmes sur les lignes de front dans l’Est de la République démocratique du Congo ont été publiés en marge de la réunion.

Les experts nationaux de l’ISS ont partagé leurs expériences de terrain pour informer les représentants des États, les partenaires donateurs, les médias et les organisations internationales sur l’évolution des foyers de crise en Afrique, notamment au Burundi. Cet engagement comprenait trois événements parallèles, plusieurs séances d’information en tête-à-tête, plus de 20 entrevues avec les médias et plus d’une douzaine d’articles d’actualité publiés au cours du sommet dans ISS Today et le Rapport sur le Conseil de paix et de sécurité de l’ISS. Fonctionnant depuis le bureau de l’ISS à Addis-Abeba, ce dernier est la seule initiative du genre qui fournisse une analyse approfondie du travail du CPS sur une base hebdomadaire.

L’analyse de l’ISS sur les questions de paix et de sécurité abordées lors du sommet de l’UA est très demandée. En plus des séances d’information à Addis-Abeba, la campagne de réseaux sociaux lancée pendant la réunion a donné lieu à une augmentation de 45 % des suiveurs de la page Twitter de l’ISS par rapport au taux mensuel moyen. L’analyse de l’ISS sur Twitter a enregistré plus de 111 000 vues. Elle comportait des fonctionnalités de réseaux sociaux dynamiques, comme des infographies et des cartes sociales, qui ont contribué à ce succès. Les articles publiés par le rapport sur le CPS ont enregistré un nombre de consultations supérieur à la moyenne au cours du sommet.

La recherche réalisée en temps utile et l’analyse crédible fournies par les experts de l’ISS informent les décideurs politiques et encouragent une meilleure élaboration des politiques. L’engagement coordonné de l’ISS au sommet de l’UA reflète sa nouvelle stratégie : être à l’avant des efforts visant à comprendre et résoudre les défis de sécurité humaine en Afrique et dans le monde.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Amelia Broodryk, ISS : +27 82 855 5407, abroodryk@issafrica.org

?>