ISS Africa
Home / ISS Spotlight / Supporting SA's new police leadership
Supporting SA's new police leadership
20 July 2016

Pour la version française, cliquez ici

‘If you want to help improve policing, it makes sense to have contact with the generals who run the police’, says Gareth Newham, head of the Governance, Crime and Justice division at the Institute for Security Studies (ISS).

In May, the ISS hosted South Africa’s acting police commissioner and five of his senior police generals at a seminar on the shake-up currently underway in the South Africa Police Service (SAPS). The event was one of many exchanges the ISS has with leading decision makers on peace and security matters, in South Africa and across the continent.

‘Lt Gen Khomotso Phahlane’s appointment as acting national commissioner heralds a new era for policing in South Africa’, says ISS Senior Researcher Johan Burger. Since taking up the top job in October 2015, Phahlane has earned the respect of his colleagues by tackling under-performance and going back to basics. ‘With 28 years of policing experience, he’s well placed to succeed’, says Burger.

Phahlane's approach enables the ISS to extend its long-standing relationship with the SAPS
Tweet this

Phahlane’s approach enables the ISS to extend its long-standing and productive relationship with the SAPS. After a difficult period in which the now suspended SAPS national commissioner showed little interest in working with civil society, the ISS is ready to assist the new crop of generals.

One example of this collaboration is the invitation to ISS from the Head of Training at SAPS to participate in discussions about professionalising the police. The police’s new National Research Unit has also approached the ISS in an effort to build links and cooperate with research institutions. Along with these undertakings, the ISS provides a range of publications on practical aspects of police performance that can assist SAPS’ top brass to improve policing in South Africa.

Strong leadership in the police is key to building trust between officers and the public, and to better policing overall. ‘We want to help SAPS become more effective and efficient; to do their job well, and consistently so’, says Burger. Building relations with Phahlane and his management team is an important step in achieving this goal.

For more information, contact:

Johan Burger, ISS: jburger@issafrica.org, +27 82 822 0962

Picture: ©Jacqueline Cochrane/ISS

______________________________

Soutenir les nouvelles autorités policières sud-africaines

« Si vous souhaitez contribuer à améliorer la police, il est logique d'avoir des contacts avec les généraux qui la dirigent », déclare Gareth Newham, responsable du Département gouvernance, criminalité et justice à l'Institut d'études sur la sécurité (ISS).

En mai, l'ISS a accueilli le commissaire par intérim de la police sud-africaine et cinq de ses généraux lors d'un séminaire sur les bouleversements en cours dans les Services de police sud-africains (SAPS). L'événement a été l’objet de l'un des nombreux échanges de l'ISS avec les principaux décideurs sur les questions relatives à la paix et à la sécurité en Afrique du Sud et à travers le continent.

L'approche de Phahlane permet à l'ISS de poursuivre sa longue et productive relation avec les SAPS

« La nomination du lieutenant général Khomotso Phahlane en qualité de commissaire national annonce une nouvelle ère pour les services de police en Afrique du Sud », selon Johan Burger, chercheur chevronné à l’ISS. Depuis qu'il a pris fonction en octobre 2015, Phahlane a gagné le respect de ses collègues en réglant le problème de la sous-performance et en revenant à l'essentiel. « Avec ses 28 ans d'expérience policière, il est bien placé pour réussir », estime Burger.

L'approche de Phahlane permet à l'ISS de poursuivre sa longue et productive relation avec les SAPS. Après une période difficile pendant laquelle le désormais suspendu commissaire national des SAPS avait montré peu d'intérêt à collaborer avec la société civile, l'ISS est prêt à apporter son aide à ses nouveaux dirigeants.

L'invitation faite à l'ISS par le responsable de la formation des SAPS à participer à des discussions sur la professionnalisation de la police est un exemple de cette collaboration. La nouvelle unité nationale de recherche de la police a également approché l'ISS dans un effort pour créer des liens et coopérer avec les instituts de recherche. En retour, l'ISS a offert une série de publications concernant les aspects pratiques de la performance policière pour aider les hauts gradés des SAPS à améliorer les résultats de la police sud-africaine. 

Un système de commandement fort dans la police est la clé pour renforcer la confiance entre ses agents et le public et pour une police plus performante. « Nous voulons aider les SAPS à devenir plus efficaces et efficients, à bien faire leur travail et de manière cohérente », dit Burger. Construire des relations avec Phahlane et sa direction est une étape importante dans la réalisation de cet objectif.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Johan Burger, ISS: jburger@issafrica.org, +27 82 822 0962

Photo : ©Jacqueline Cochrane/ISS

?>