ISS Africa
Home / ISS Spotlight / Getting to the heart of the migration crisis
Getting to the heart of the migration crisis
31 March 2016

Pour la version française, cliquez ici

How can countries deal with the challenge of mass migration if they do not know why people move?

A new project by the Institute for Security Studies (ISS) in partnership with the Global Initiative against Transnational Crime and funded by the Hanns Seidel Foundation aims to ask and answer the difficult questions that will underpin solutions to the current migrant crisis. The multi-year project expands on groundbreaking research published in 2015 by the ISS and the Global Initiative, which received critical acclaim in Germany and at the European Union due to its sound original information on the nature of the recent surge in migration. 

That study found that violent conflicts, terrorism, long-standing repressive regimes, chronic poverty and inequality are driving the unprecedented number of refugees and migrants to Europe. Coupled with this is the emergence of an increasingly violent and opportunistic smuggling industry, driven by sustainable profits that allow transnational networks to develop where they previously did not exist.

The ISS is well placed to ensure the research results reach the right people
Tweet this

‘We want to build on our previous research to better understand the causes and catalysts of mass migration including some of the illicit dimensions, like smuggling and threat financing, to help African and European policymakers shape their approach to addressing challenges’, says Ottilia Anna Maunganidze, Senior Researcher at the ISS. 

Dr Wolf Krug, Resident Representative at the Hanns Seidel Foundation agrees. ‘So little is really known about illegal migration and human trafficking within Africa and from Africa to Europe. Sound research and analysis is crucial for developing national and Pan-African policy responses that work’.

The research will include interviews with migrants, smugglers and policymakers. During the first phase of the project, surveys with smugglers will be conducted in the Horn of Africa, the Sahel and Turkey along with research on migration from North Africa. The project will investigate not only the drivers and dynamics of illegal migration ­­– including links to organised crime – but also the socio-economic impact.

With its established networks and access to decision makers, the ISS is well placed to ensure the research results reach the right people. Through its training and technical assistance support, the ISS can assist policy makers to develop and implement policies that will address the migration crisis.

For more information contact: 

Ottilia Anna Maunganidze, ISS: +27 12 346 9500, omaunganidze@issafrica.org

Picture: ©Mstyslav Chernov

______________________________

Aller au cœur de la crise migratoire

Comment les pays comptent-ils faire face au défi de la migration de masse s'ils n’en connaissent pas les causes ?

Un nouveau projet de l'Institut d'études de sécurité (ISS), en partenariat avec l'Initiative mondiale contre la criminalité transnationale organisée, financé par la Fondation Hanns Seidel, a pour objectif de poser et répondre à cette question difficile afin de soutenir les solutions à la crise actuelle des migrants. Le projet pluriannuel a débouché sur des recherches novatrices publiées en 2015 par l'ISS et l'Initiative mondiale. Celles-ci ont obtenu un succès critique en Allemagne et dans l'Union européenne grâce à leurs informations fiables et originales sur l’origine de la récente flambée de migrations. 

L'ISS est bien placé pour garantir que les résultats de la recherche atteignent leur cible

Cette étude a révélé que les conflits violents, le terrorisme, les régimes répressifs persistants, la pauvreté chronique et les inégalités sont à l'origine du nombre sans précédent de réfugiés et de migrants vers l'Europe. Leur est associée l'émergence d'une industrie de la contrebande de plus en plus violente et opportuniste, entraînée par des profits durables qui permettent aux réseaux transnationaux de se développer là où ils n'existaient pas auparavant.

« Nous voulons miser sur nos précédentes recherches afin de mieux comprendre les causes et les catalyseurs de la migration de masse, notamment certaines dimensions illicites comme le financement de la contrebande et de la menace, afin d'aider les décideurs africains et européens à concevoir une approche visant à répondre à ces difficultés », déclare Ottilia Anna Maunganidze, chercheuse principale à l'ISS.

Le Dr Wolf Krug, représentant résident à la Fondation Hanns Seidel est du même avi : « Nous savons si peu de choses sur l'immigration clandestine et la traite des personnes en Afrique et depuis l'Afrique vers l'Europe. Des recherches et une analyse approfondies sont cruciales pour élaborer des réponses politiques nationales et panafricaines qui fonctionnent ».

La recherche comprendra des entretiens avec les migrants, les passeurs et les décideurs politiques. Au cours de la première phase du projet, des enquêtes seront réalisées auprès des passeurs dans la Corne de l'Afrique, au Sahel et en Turquie, avec en parallèle des recherches sur les migrations en provenance d'Afrique du Nord. Le projet examinera non seulement les moteurs et les dynamiques de la migration clandestine, y compris les liens avec le crime organisé, mais aussi l'impact socio-économique.

Avec ses réseaux et ses accès aux décideurs, l'ISS est bien placé pour garantir que les résultats de la recherche atteignent les bonnes personnes. Grâce à la formation qu’il dispense et son support d'assistance technique, l'ISS peut aider les décideurs à élaborer et à mettre en œuvre des politiques qui permettront de répondre à la crise migratoire.

Pour plus d’informations, veuillez contacter : 

Ottilia Anna Maunganidze, ISS : +27 12 346 9500, omaunganidze@issafrica.org 

Photo : ©Mstyslav Chernov

?>