ISS Africa
Home / ISS Spotlight / Coup de projecteur : Éclairer les processus décisionnels visant à stabiliser la Guinée-Bissau
Coup de projecteur : Éclairer les processus décisionnels visant à stabiliser la Guinée-Bissau
22 June 2017

La Guinée-Bissau traverse depuis août 2015 une période d’instabilité politique. L'ISS s'associe au Bureau Intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) pour trouver des solutions durables au problème.

« L’ISS est un partenaire clé pour soutenir notre travail », déclare Modibo Ibrahim Touré, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du BINUGBIS. « Ensemble, nous sommes engagés à soutenir la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest dans ses efforts visant à faciliter une sortie de crise durable en Guinée-Bissau ».

Les travaux de recherche de l’ISS sont menés avec la participation d’experts, y compris de la Guinée-Bissau. Ils prendront la forme de notes d’analyse qui apporteront des éclairages sur les réformes envisagées dans l’accord de Conakry. « Au-delà de l’actuelle crise politique, de telles réformes sont nécessaires pour la stabilité à long terme de la Guinée-Bissau », déclare Lori-Anne Théroux-Bénoni, Directrice du Bureau de l'ISS à Dakar. Les notes d’analyse serviront de base de discussion lors d’un atelier, prévu en fin d’année, qui réunira des acteurs clés de la scène politique et de la société civile.

L'ISS soutient également les centres de recherche en Guinée-Bissau à travers des possibilités de réseautage et de partage d’expérience. Ainsi, l'Institut national d'études et de recherche (INEP) et l'Institut de défense nationale (IDN), ont visité les bureaux de l'ISS à Dakar et à Pretoria.

Ils ont aussi tenu des séances de travail avec d’autres organisations et institutions de recherche basés à Dakar, notamment avec le Groupe inter-gouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), le Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS) et le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA).

« Ces visites ont été très importantes pour nous permettre de développer davantage nos relations avec d'autres centres de recherche et d’envisager des partenariats. Nous devons unir nos efforts pour produire des analyses sur la crise qui prennent aussi en compte la dimension régionale du problème », explique le professeur Leopoldo Amado, Directeur général de l'INEP.

Le Général Augusto Mário Có, président de l'IDN, ajoute : « Notre mandat est ambitieux et nous avons un rôle central à jouer dans la conception des politiques de défense et de sécurité dont notre pays a besoin. Avec le soutien de l'ISS et d'autres partenaires, nous sommes convaincus que nous serons davantage en mesure de remplir notre mandat ».

Deux jeunes chercheurs de Guinée-Bissau travaillent au sein du bureau de Dakar de l'ISS depuis mars 2017 dans le cadre du volet de renforcement de capacités de ce projet. « C’est une expérience enrichissante qui me permet de me développer professionnellement. Je rentrerai à Bissau avec des compétences supplémentaires pour mener de la recherche axée sur le développement des politiques dans mon pays et au-delà », explique Isis Semedo, chercheure à l'INEP. Paulino Biaguê, militant de la Ligue Guinéenne des Droits de l'Homme, déclare : « Mon travail à l’ISS Dakar me permet de mieux comprendre les principaux problèmes politiques, économiques et de développement que connaît la Guinée-Bissau et d'élargir mon réseau professionnel ». En combinant recherche, renforcement des capacités et réseautage, l’ISS et ses partenaires fourniront aux décideurs régionaux et internationaux qui travaillent sur la Guinée-Bissau, des informations pour mieux appréhender les défis auxquels le pays fait face.

Pour plus d’informations, contacter :

Lori-Anne Theroux-Benoni, ISS: +221 338603304lbenoni@issafrica.org

?>