ISS Africa
Home / ISS Spotlight / Better policing of public protests
Better policing of public protests
19 May 2016

Pour la version française, cliquez ici

Public confidence in the South African Police Service (SAPS) has deteriorated in recent years. The 2012 Marikana massacre that led to the shooting of 112 striking mineworkers, 34 of whom died, still haunts the police nearly four years later.

‘The Marikana Commission of Inquiry’s report in July 2015 revealed the failings of the SAPS’ leaders at the time and the flaws in the police’s organisational culture’, says Gareth Newham, head of the Institute for Security Studies (ISS) Governance, Crime and Justice division. ‘The commission found that SAPS leadership during and after Marikana was characterised by a lack of transparency, honesty and accountability. Consequently, there is a desperate need for an overhaul’.

Fortunately, there is commitment to improving policing and implementing the Marikana Commission’s recommendations. The Minister of Police has established a panel of experts to revise public order policing. ‘As a member of the panel, the ISS has a unique opportunity to directly engage those responsible for implementing policy’, says Newham. Together with providing sound research and policy advice, this is a key objective of the ISS’ new strategy.

ISS is able to use its widely-recognised expertise to help tackle challenges facing policing
Tweet this

Inclusion in the panel shows that the ISS is able to use its widely-recognised expertise to help tackle challenges facing policing in South Africa and to improve policing in future.

The panel will be chaired by retired Judge David Ntshangase and includes senior police officers as well as independent international and local experts with experience in policing matters. Both police unions will also be represented.

Local experts include Gareth Newham from the ISS, independent researcher David Bruce, Themba Masuku, research manager at the Centre for the Study of Violence and Reconciliation, independent consultants Adele Kirsten and Dr Liza Groble, and Eldred de Klerk from the Africa Centre for Security and Intelligence Practice. International experts will be drawn from countries such as Russia, China, Brazil and Italy.

Over the course of 15 months, starting in May 2016, the panel will develop recommendations on public order policing, policing methods and training techniques, as well as international best practice. These recommendations will be handed to a police transformation task team, chaired by the deputy minister of police. The task team is responsible for implementing the recommendations to help create a more professional police service.

For more information contact: 

Gareth Newham, ISS, gnewham@issafrica.org, +27 82 887 1557

______________________________

Améliorer l’intervention des forces de police lors des manifestations publiques

La confiance du public dans la police sud-africaine (SAPS) s'est détériorée au cours des dernières années. Le massacre de Marikana en 2012, où des tirs sur 112 mineurs grévistes ont entrainé la mort de 34 personnes, hante encore la police quatre ans plus tard.

« Le rapport de la commission d'enquête sur les évènements de Marikana, du mois de juillet 2015, a révélé des défaillances de la part des dirigeants de la SAPS à l'époque et des faiblesses dans la culture organisationnelle de la police, a déclaré Gareth Newham, directeur du Département gouvernance, criminalité et justice de l'Institut d'études de sécurité (ISS). La commission a constaté que la direction de la SAPS pendant et après Marikana était caractérisée par son manque de transparence, d'honnêteté et de responsabilité. Par conséquent, Il est plus qu'urgent de la réformer ».

l'ISS est capable d'utiliser son expertise, largement reconnue, pour aider la police sud africaine à relever les défis auxquels elle est confrontée

Heureusement, l’engagement existe pour améliorer les services de police et mettre en œuvre les recommandations de la commission Marikana. Le ministre de la police a ainsi mis en place un groupe d'experts pour revoir le maintien de l'ordre public. « En tant que membre du groupe d'experts, l'ISS a l'occasion unique d'interagir directement avec les responsables de la mise en œuvre d’une décision politique », a déclaré Newham. Avec l’offre de recherches et de conseils politiques avisés, il s'agit d'un objectif clé de la nouvelle stratégie de l'ISS.

Sa participation au groupe d'experts montre que l'ISS est capable d'utiliser son expertise, largement reconnue, pour aider la police sud africaine à relever les défis auxquels elle est confrontée et à améliorer à l'avenir ses interventions.

Le groupe d'experts sera présidé par le juge à la retraite David Ntshangase et est composé d’officiers de police ainsi que d’experts internationaux et locaux indépendants expérimentés en matière de sûreté. Les deux syndicats de police seront également représentés.

Les experts locaux sont : Gareth Newham de l'ISS, le chercheur indépendant David Bruce, Themba Masuku, directeur de recherche au Centre pour l'étude de la violence et de la réconciliation, les consultants indépendants Adele Kirsten et le Dr Liza Groble, et Eldred de Klerk du Centre africain pour les pratiques de sécurité et de renseignements. Les experts internationaux viendront de pays comme la Russie, la Chine, le Brésil et l'Italie.

Au cours des 15 mois suivant mai 2016, le groupe d'experts émettra des avis sur le maintien de l'ordre public, les méthodes de police et les techniques de formation, ainsi que sur les meilleures pratiques internationales. Ces recommandations seront remises à un groupe de travail chargé de la réforme de la police, présidé par le sous-ministre de la police. Le groupe de travail est responsable de la mise en œuvre des recommandations afin de permettre la création de services de police plus professionnels.

Pour plus d'informations, veuillez contacter : 

Gareth Newham, ISS, gnewham@issafrica.org, +27 82 887 1557

?>